Peau d’Âne

Trio pour Piano, Violon et Violoncelle

Violon Chihiro INDA

Violoncelle Naoki TSURUSAKI

Piano Yusuke ISHII

Kaddish

Anna Wall : Mezzo

Martine Bailly : Violoncelle

Carine Zarifian : Piano

Là bas peut être

(extrait 1)

Là bas peut-être

Opéra pour adolescents et tout public(extraits)

 

Livret EMMANUELLE MARIE

Orchestre National de Montpellier

direction:Jérôme Pillement

Mise en scène:Serge Bagdassarian

Chorégraphie:Cyril Viallon

Vidéo:Philippe Hollevout

Lumières:Emmanuelle Robert

 

Harmonie:Sandrine Tome

La mère:Anne Constantin

Raphael:Leif Aruhn-Solén

Nathan:Olivier Montmory

Harmattan:JosselinMichalion

Là bas peut être

(extrait 2)

Là bas peut être

(extrait 3)

Là bas peut être

(extrait 4)

Là bas peut être

(extrait 5)

L'attente et le retour

 

Haut de page

pour Erhu, Suonà et orchestre.

D’après la mélodie populaire chinoise “ Four Seasons “

La rencontre avec les musiciens traditionnels à Schangaï en 2006 a été déterminante pour l’écriture de cette pièce pour erhu, suonà et grand orchestre.

 

Je me suis imprégnée de cette musique envoûtante en amont de mon premier geste créateur et le choix du thème des “ Four Seasons” s’est fait tout naturellement.

 

Toute la pièce est issue de ce thème pentatonique, toute la trame Iorchestrale, l’harmonie, les juxtapositions des mélismes des cordes émanent de ces cinq notes ( Si, Do dièse, Mi, Fa Dièse, La ).

 

Le thème dans son intégralité joué au Erhu va personnaliser l’absence de l’être aimé tandis que le Suonà illustrera le retour de cette force tranquille auréolée de gloire.

 

La richesse de cette musique traditionnelle chinoise m’a apporté une joie toute particulière dans la réalisation de ce travail.